Archive for the 'Wikibooks' Category

Rappel : ce soir, rendez-vous sur IRC pour parler de la communauté Wikibooks

Ce soir, à 20h UTC (21h en France), aura lieu la première session d’une série de discussions sur la construction de la communauté Wikibooks. Cette discussion aura lieu dans le canal IRC #wikibooks.

Construire la communauté Wikibooks

Ce sera l’objet d’une série de discussions sur le canal IRC #wikibooks. La première session aura lieu le 20 février à 20h UTC (c’est à dire à 21h pour un français). Vous pouvez déjà lire et amender l’ordre du jour. J’espère pouvoir y participer et qu’il en sortira quelque-chose. Si c’est le cas, j’en rendrai compte ici même.

Être rémunéré pour son travail sur Wikibooks…

…c’est possible : Whiteknight a touché une « grant » de la part du projet Perl (un langage de script open-source) pour écrire un wikibook consacré à ce langage qui couvrira les nouveautés de la prochaine version 6 du langage. Sur son blog, il relate son point de vue dans un billet traduit par mes soins :

J’ai mentionné les faits sur le wiki il y a un moment mais je n’ai pas fait une seule annonce publique jusqu’à maintenant. J’ai été sélectionné pour recevoir une « Perl 6 microgrant » (il n’y a pas de traduction exacte pour grant, ce qui s’y apparenterai le plus serait une bourse ou une subvention, NDT) pour écrire un livre au sujet du nouveau langage de programmation « Perl 6 ». La somme en jeu n’est pas fantastique, je ne vais pas quitter mon travail pour ça. De toute façon, je ne le fais pas pour l’argent. Je travaille sur Wikibooks parce qu’en réalité je le veux bien et que ça me plaît.

Il y a deux projets libres auxquels je participe régulièrement. L’un est Wikibooks. L’autre est un logiciel libre appelé Parrot. Parrot est une machine virtuelle, similaire par de nombreux aspects à la machine virtuelle Java. Néanmoins, au lieu d’exécuter du Java, Parrot vise à supporter un large panel de langage de programmation dynamiques comme Perl, Python, PHP et Ruby ? Mon travail sur ce projet ont inspiré mon travail sur un livre en rapport :  [[Parrot Virtual Machine]]. Cela m’a aussi mis en contact avec des gens qui travaillent sur le compilateur pour Perl 6, un compilateur qui vise Parrot. Ils ont demandé à des gens de s’inscrire pour la proposition de grant. J’ai soumis une demande, j’ai attendu un peu et je l’ai obtenue.

D’un côté, nous avons pléthore de personnes qui sont payées pour travailler sur Wikibooks : professeurs, enseignants, étudiants qui écrivent et organisent quelques projets académiques que nous hébergeons, ou les chercheurs qui reçoivent des grants pour faire des travaux de recherches en rapport avec Wikibooks. D’un autre côté, je suis le premier (publiquement) à être payé pour seulement écrire des livres sans que ce soit fasse partie de mon travail. C’est une situation intéressante mais qui n’a pas levé la moindre controverse parmi mes co-wikibookian. Ils ont tous été favorable, faisant de vagues remarques sur les risques de conflits d’intérêts d’une part et l’excitation par les opportunités qui s’annoncent d’autre part. Imaginez si plus de personnes faisaient de l’argent en écrivant des livres de qualités sur notre site ? Imaginez s’il y avait plus de grant disponibles pour financer des personnes pour travailler sur les livres ? Cela arrive régulièrement dans le monde du logiciel open-source, il n’y a pas de raisons qu’on ne puisse pas étendre l’influence du dollar pour qu’advienne des choses sur Wikibooks aussi.

Cela fait partie du contrat, je rend régulièrement compte des mises à jour (toutes les semaines voire toutes les deux semaines) sur mon mon blog use.perl.

J’adorerai recevoir des retours sur ce projet. Que penses les gens du financement de l’écriture de wikilivres ? Que pense les gens de mon travail sur ce livre en particulier ? Pensent-ils que Wikibooks pourraient être plus pro-actif dans ce domaine ?

Pour ma part, je suis très content d’apprendre que ce genre d’initiative émerge. Cela tend à montrer que la littérature grise libre, comme le logiciel libre, ont une valeur réelle (et non une valeur factice et virtuelle comme tendrai à la faire croire l’idiote wiki-monnaie).

Toutefois, et pour répondre à Whiteknight, je pense que ce type de démarches ne doivent pas se faire à l’initiative du projet lui-même. Elle doit rester l’affaire de chaque auteur ou groupe d’auteur qui doit faire ses propres choix quant à ses motivations. La systématisation de cette démarche serait contre-productive, tout autant que son interdiction.

Une première : des wikibooks en vente !

C’est une première : quatre wikibooks sont en vente en ligne sur un célèbre site de e-commerce. Il s’agit de ces livres, tous reconnus comme Featured books (la sélection des meilleurs livres du projet) :

Cette actualité m’inspire de nombreuses réflexions que je vais partager avec vous dans ce long billet…

Ces livres ont, sur leur couverture, la mention « Tel qu’apparaissant sur Wikibooks, un projet de Wikipedia ». Cela est faux car Wikilivres n’est pas un projet de Wikipédia mais un projet à part entière (qui, à l’occasion, collabore avec Wikipédia). Bien que derrière cette désinformation ne se cache qu’une volonté (contestable) de profiter de la popularité de l’encyclopédie, cela ne manquera pas d’attiser encore le wikipédi-centrisme dont les projets frères de wikipédia subissent les méfaits (je reviendrai sur wikipédi-centrisme dans un prochain billet).

Je n’ai pas trouvé d’information sur ce qui sera fait des bénéfices (le prix de vente étant de 25$, on peut supposé qu’il y en ait). Il serait légitime qu’une partie revienne à la fondation Wikimédia qui fournit l’infrastructure technique. Il suffirait pour cela que les éditeurs s’engagent à faire un don à la fondation.

Il serait évidemment tout aussi légitime que les auteurs perçoivent également une part des gains. Cela est néanmoins beaucoup plus difficile à mettre en place (comment répartir entre les différents auteurs, s’assurer des leurs identités, quid des auteurs anonymes etc.)

Enfin, il s’agit là d’une utilisation commerciale de contenu libre créé bénévolement : cela n’est pas sans poser plusieurs questions. Bien qu’elle soit tout à fait légale, certains ne manqueront pas de qualifier cette activité de mercantile. Je peux tout à fait le comprendre, surtout dans notre société actuelle, où certains ont fait de la rente du travail des autres leur profession.

Pour ma part, je pense que la vente de nos wikilivres est bénéfique ne serait-ce que pour les lecteurs mais aussi pour notre projet qui s’en trouve promu et crédibilisé. Il faut néanmoins que tout ou partie des gains soient remis à la fondation et/ou aux auteurs, l’autre partie revenant aux intermédiaires utiles (c’est à dire ceux qui ont travaillé : éditeurs, libraires, imprimeurs, etc.) et non pas aux grands distributeurs (qui font partis de la catégorie sus-mentionnée).

N’oublions pas que le savoir, en lui-même, ainsi que le travail de nos contributeurs ont une grande valeur. Distribuer tout cela gratuitement n’est pas la meilleure façon de tenir compte de cette réalité trop souvent oubliée.

Par ailleurs, je rappelle que notre objectif est de diffuser la connaissance à tous (y compris aux gens qui n’ont pas d’accès à Internet) et qu’il n’est pas question de se priver de circuits de distribution.

Pour ce qui est de faire de même pour Wikilivres, j’ai mené plusieurs réflexions à ce sujet dont je vous ferai part dans un prochain billet.

Et vous ? Que cela vous inspire-t-il ?

Note : ce billet fait suite au billet Wikibooks in print publié sur Wikibooks News.

Si vous aimez lire Harry Potter en version originale…

…vous serez sûrement intéressé par le Muggles’ Guide to Harry Potter proposé par Wikibooks. On peut lire, sur sa couverture :

Book Goals

  • Provide an extensive detailing of all the Harry Potter series books, characters, places, events, and magic
  • Offer critical commentary and analysis of the books and characters presented to help others better understand detailed situations
  • Develop a comprehensive index which allows for easy lookup of information for reference readers
  • Minimize unnecessary spoilers through a structured set of pages that allow the reader to explore storyline content as deep as he/she wishes to go

Traduction par mes soins :

Buts de ce livre

  • Fournir une description détaillée de tous les livres de la série, des personnages, des lieux, des évènements et de la magie.
  • Proposer un commentaire et une analyse critique des livres et des personnages pour mieux comprendre l’histoire
  • Développer un index compréhensible qui permet de s’y retrouver d’un seul coup d’œil comme dans une référence
  • Réduire les risques de briser le suspens en permettant au lecteur de ne dévoiler que les parties de l’intrigue qu’il/elle le souhaite.

Si vous souhaitez vous lancer dans la traduction, vous êtes le bienvenu sur Wikilivres !

Suivre les actualités de Wikibooks et de Wikilibri à la source…

Sur ce blog, nous parlerons aussi de l’actualité de Wikibooks, le pendant anglophone de Wikilives. Si vous voulez une actualité consacrée à ce projet, je vous suggère de vous abonner au blog Wikibooks News tenu par Whiteknight, un wikibookian prolifique.

L’actualité de Wikilibri, la version italienne de Wikilivres, est, quant à elle, présentée sur Il blog di Wikilibri.


Wikilivres ?

Wikilivres est un projet de la fondation Wikimédia. Nous travaillons à l'élaboration de documents pédagogiques (manuels scolaires, guides, documentations...) concernant tous les domaines de connaissance.

L'intégralité de nos travaux sont distribués sous une licence libre afin que vous puissiez vous les approprier, les modifier, les améliorer et les distribuer autour de vous.

Ce blog est maintenu par Sub et Savant-fou, membres actifs du projet.

Pour rester informé des nouvelles de wikilivres, abonnez-vous à notre flux RSS

Articles les plus consultés

Creative Commons License
Planet Libre